Rideau-Rockcliffe Newsletter

Rink of Dreams open for skating

Ottawa residents, who are known for embracing and celebrating the benefits of every season, can celebrate the return this week of the City’s most popular outdoor winter attractions: The Rink of Dreams is open again for skating.

Weather permitting, the Rink of Dreams will open daily from 6 a.m. to 11 p.m., including holidays, until the end of the skating season in March 2014. A heated change hut at Marion Dewar Plaza is open every day from 8 a.m. until 11 p.m.

Residents should look for the green flag at City Hall, and notices on the city’s website, ottawa.ca, for daily confirmation that the rink is open or closed.

An official ceremony to mark the start of the skating season will take place soon.

The Rink of Dreams first opened January 25, 2012. It was installed at Marion Dewar Plaza in a partnership between the City of Ottawa and the Ottawa Senators Foundation as part of the foundation’s Sens Recreational Investments in Neighbourhood Communities (RINC) program.

It operates annually from November to March seven days a week and serves as a community space during the spring and summer months. The City works closely with the National Capital Commission (NCC) and other organizers to complement the many festivals and events in the downtown core.

Ottawa residents are reminded that they can warm up inside Ottawa City Hall by visiting one of three exhibits, all of which have are free of charge:

·         Barbara Ann Scott Gallery

·         Ottawa Sports Hall of Fame

·         City Hall Art Gallery

More information about the Rink of Dreams and special events is available at ottawa.ca.

Budget 2014 approved with the lowest tax change in seven years

City Council has approved the Budget for 2014 that delivers a 1.9 per cent tax change – the lowest change in seven years, and below the 2 per cent cap directed by City Council on May 8, 2013. The budget respects taxpayers’ expectations that its municipal government live within its means, improve service delivery and invest strategically in initiatives that will help shape the community’s future.

“The approval of Budget 2014 is a testament to the dedication of Council and staff to be both prudent and strategic with our financial resources,” said Mayor Jim Watson. “Ottawa is continuing to grow and it is imperative that we spend wisely, with both short- and long-term goals in mind.”

Budget 2014 continues the freeze on recreation fees and the Mayor and Councillors’ office budgets, and garbage fees will remain at the same level as in the previous year. As well, the City will reduce its workforce for the third straight year, with the removal of 55 Full-Time Equivalent positions. In addition, no new debt will be added to the capital budget in 2014.

“The numbers laid out in this budget are directly linked to Council’s priorities,” said City Manager, Kent Kirkpatrick. “It is a responsible fiscal plan that considers present day needs of Ottawa residents and sets a strong foundation for Ottawa’s future.”

Highlights of Budget 2014 include:

  • Roll-out of “MyServiceOttawa”, an online account that allows residents and businesses to securely access multiple City services and information in one place 24/7; pay and view billing information for tax and water bills; and apply for a number of licenses and permits online;
  • Complete the final year of the $340 million Ottawa-on-the-Move 3-year infrastructure program, including   $45 million in citywide road resurfacing to improve transportation networks;
  • Open the new Lansdowne for the return of CFL football and provide $2 million in funding for the implementation of programming and part-year operations;
  • Continue widening of Highway 417 in coordination with the construction of the Confederation Line;
  • Invest $4 million to improve peak operation in highly congested intersections;
  • Invest $750,000 to implement and improve pedestrian infrastructure to better connect residents to transit, schools, parks and other key destinations;
  • Increase investment in cycling safety and facilities by $2 million;
  • Limit the average transit fare increase to 1.9 per cent;
  • Support arts and culture through an additional $500,000 in the Arts, Heritage and Culture Plan, and a $1.6 million investment in the Arts Court Redevelopment Project;
  • Build and upgrade parks, recreation and cultural facilities in neighbourhoods across the city, including the opening of the Richcraft Recreation Complex in Kanata and the Minto Recreation Complex in Barrhaven;
  • Continue Council’s annual investment of $14 million in the Housing and Homelessness Investment Plan;
  • Invest an additional $1.2 million to fight the spread of Emerald Ash Borer and to increase forest cover across the city;
  • Invest $3.9 million in the Smart Energy Program to reduce the City’s energy costs;
  • Invest $2.5 million for new Self-Contained Breathing Apparatus equipment for firefighters;
  • Replace defibrillators used by frontline paramedics, and used as part of the Public Access Defibrillator Program at a cost of $2.2. million;
  • Invest $2 million in accessibility improvements to existing City buildings and parks, and;
  • Increase investment in Economic Development by $350,000 to attract more events and visitors.

For more information about Budget 2014, visit ottawa.ca.

Council approves master plans for building the future Ottawa

Council approved five key master plans that will guide the City’s future land development and the growth of Ottawa’s transportation system.

Council approved an updated Official Plan, Infrastructure Master Plan, Transportation Master Plan, Pedestrian Plan and Cycling Plan that were created in consultation with the public throughout 2013 during the Building a Liveable Ottawa initiative. These plans set the vision for Ottawa’s future growth to 2031.

“The plans strongly supported by Council today are ambitious, practical and affordable. They will help us deliver greater certainty in planning matters and we will be taking a huge step forward by building Stage 2 of light rail,” said Mayor Jim Watson. “Together these plans will help us build a city with vibrant communities that offer great cycling, transit, pedestrian and road connections throughout.”

The updated Official Plan provides greater certainty and clarity for residents and builders about how and where the city will develop. The plan encourages development intensification, including highrises, but in designated locations, such as near public transit stations, downtown, at mixed-use centres or employment centres. Development in the rural areas is focused in the villages. All the plans may be viewed at ottawa.ca.

“We’re giving greater certainty on the height of buildings. For the first time ever building heights are being proposed for each land-use designation in the city,” said Councillor Peter Hume, Chair of Planning Committee. “Many residents said the Official Plan needs to better recognize the diversity of the look and feel of Ottawa’s neighbourhoods. As a result, new policies will require developments to fit the character or planned character of the neighbourhood when it comes to height, size or design. We have now completed all the initiatives the Mayor and I promised at our 2012 Planning Summit and will now look forward to evaluating how successful we have been.”

The updated Infrastructure Master Plan (IMP) charts an affordable path for the efficient building, operation and renewal of municipal water, wastewater and stormwater services ─ protecting the environment and supporting development growth. The IMP includes protecting and improving the health of the Ottawa River through the Ottawa River Action Plan and its centrepiece project, the Combined Sewer Storage Tunnel. This project will virtually eliminate overflows into the river and further solidify Ottawa’s place among the world’s leading municipalities when it comes to environmental protection.

The updated Transportation Master Plan includes transit, road, cycling and pedestrian projects that are affordable, leverage previous investments, build better connections and support economic growth. The projects balance the needs of all users, including addressing automobile congestion pinch-points and missing links in cycling and pedestrian networks.

“We are building an affordable transportation network that will decrease commute times, increase reliability and improve connectivity for people in the east, the west, the south and downtown,” said Councillor Keith Egli, Chair of Transportation Committee. “When we heard from the public at Transit Commission and Transportation Committee in recent days, it was mostly from residents who were urging us to do projects sooner. That’s a good sign that we are on the right track with this plan.”

With this Transportation Master Plan, most of the transportation investments the City is going to make over the next 20 years are in high-quality public transit. The Stage 2 rail plan will bring 270,000 more residents within 5 kilometres of LRT and ensure that close to 700,000 residents, or 67 per cent of the total city population, will have ease of access to rapid transit across our growing city.

“The expanded service will be comfortable, convenient, safe and cost effective. It will be easier for residents to get to work, school, recreation facilities and shopping destinations by public transit,” said Councillor Diane Deans, Chair of the Transit Commission. “This draft plan proposes an unprecedented commitment to public transit that pushes rail and bus rapid transit to our major growth communities outside the Greenbelt.”

The City has done a lot of listening and sharing of information through the Building a Liveable Ottawa plan-review project. Residents have done online surveys, attended public information sessions, sent e-mail comments and participated in outreach panels. The City has also worked closely with community leaders and the building industry in updating the master plans. In all, there have been more than 10,000 contacts with residents — including visits to ottawa.ca, visits to information sessions and verbal presentations and online surveys submitted — for the five master plan reviews this year.

Ouverture de la Patinoire des rêves

Les résidents d’Ottawa, qui aiment profiter des avantages de chaque saison, pourront célébrer cette semaine le retour de l’une des attractions hivernales extérieures les plus populaires de la ville. En effet, la Patinoire des rêves est rouverte.

Pourvu que les conditions météorologiques le permettent, la Patinoire des rêves sera ouverte tous les jours de 6 h à 23 h, y compris pendant le temps des Fêtes, jusqu’à la fin de la saison de patinage, en mars 2014. Un vestiaire chauffé, situé à la place Marion-Dewar, est ouvert tous les jours de 8 h à 23 h.

Les résidents doivent surveiller la présence du drapeau vert à l’hôtel de ville ainsi que vérifier les avis publiés sur le site Web de la Ville, ottawa.ca, pour savoir chaque jour si la patinoire est ouverte ou fermée.

Une cérémonie d’inauguration de la saison de patinage aura lieu sous peu.

La Patinoire des rêves a été inaugurée le 25 janvier 2012. Elle a été aménagée à la place Marion-Dewar grâce à un partenariat entre la Ville d’Ottawa et la Fondation des Sénateurs dans le cadre du programme Récréation et investissements dans nos communautés (RINC) de la Fondation.

La patinoire est ouverte tous les jours de 8 h à 23 h, de novembre à mars, et est utilisée comme espace communautaire le printemps et l’été. La Ville collabore de près avec la Commission de la capitale nationale (CCN) et d’autres organisateurs pour appuyer le grand nombre de festivals et d’événements qui ont lieu dans le centre-ville.

On rappelle aux résidents qu’ils peuvent se réchauffer à l’hôtel de ville en visitant l’un des trois lieux d’exposition, tous gratuits, qui s’y trouvent :

·         La Galerie Barbara-Ann-Scott;

·         Le Temple de la renommée des sports d’Ottawa;

·         La Galerie d’art de l’hôtel de ville.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Patinoire des rêves et les événements spéciaux, consultez le site ottawa.ca.

Approbation du budget de 2014 comportant la variation de taux de taxes foncières la plus faible en sept ans

Le Conseil municipal a approuvé le budget de 2014 qui introduit une hausse de taxes de 1,9 %, la plus faible variation de taxes en sept ans, en deçà du plafond de 2 % imposé par le Conseil le 8 mai 2013. Le budget tient compte de ce que les contribuables attendent de leur administration municipale, soit de vivre selon ses moyens, d’améliorer la prestation des services et d’investir de manière stratégique dans des initiatives qui formeront la collectivité des années à venir.

« L’approbation du budget de 2014 est un témoignage de l’engagement du Conseil et du personnel à agir prudemment et de manière stratégique avec nos ressources financières, a déclaré le maire Jim Watson. Ottawa poursuit sa croissance et il est absolument essentiel que nous dépensions nos ressources avec sagacité, en fonction de nos objectifs à court et à long terme. »

Le budget de 2014 maintient le gel des frais des activités de loisirs et des budgets administratifs des bureaux du maire et des conseillers; les frais de collecte des ordures restent inchangés par rapport à l’année précédente. En outre, pour une troisième année consécutive, la Ville réduit ses effectifs en supprimant 55 équivalents temps plein (ETP). De plus, aucune nouvelle dette ne sera ajoutée au budget d’immobilisations en 2014.

« Les chiffres présentés dans ce budget sont directement liés aux priorités du Conseil, a expliqué le directeur municipal, Kent Kirkpatrick. Nous présentons un plan budgétaire raisonnable qui tient compte des besoins actuels des résidents d’Ottawa et établit une base solide pour l’avenir d’Ottawa. »

Points saillants du budget de 2014 :

  • Déploiement de « MonServiceOttawa », un compte en ligne qui permet aux résidents et aux entreprises d’avoir accès en toute sécurité à de multiples services municipaux et à de l’information en un seul endroit 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7; de consulter et de payer leurs factures de taxes et des services d’eau et de faire une demande en ligne pour un certain nombre de licences et de permis;
  • Réalisation de la dernière année du projet d’infrastructure triennal de 340 millions de dollars Ottawa, on se déplace, comprenant 45 millions de dollars pour le rechargement des chaussées d’un bout à l’autre d’Ottawa, et ce, afin d’améliorer les réseaux de transport;
  • Ouverture du nouveau Lansdowne pour le retour du football de la LCF et un financement de 2 millions de dollars pour la mise en œuvre de la programmation et les opérations pour une partie de l’année;
  • Poursuite de l’élargissement de l’autoroute 417 concurremment avec la construction de la Ligne de la Confédération;
  • Investissement de 4 millions de dollars pour améliorer la circulation en période de pointe à certaines intersections très congestionnées;
  • Investissement de 750 000 dollars pour la mise en œuvre et l’amélioration de l’infrastructure piétonnière afin de mieux relier les résidents au transport en commun, aux écoles, aux parcs et à d’autres destinations clés;
  • Hausse de 2 millions de dollars de l’investissement dans la sécurité des cyclistes et les installations cyclables;
  • Hausse moyenne des tarifs du transport en commun limitée à 1,9 %,;
  • Soutien aux arts et à la culture en injectant une somme supplémentaire de 500 000 dollars dans le Plan d’action pour les arts, le patrimoine et la culture, et un investissement de 1,6 million de dollars dans le projet de réaménagement de la Cour des Arts;
  • Construction et modernisation des parcs, des installations récréatives et culturelles dans divers quartiers partout dans la Ville, y compris l’ouverture du complexe récréatif Richcraft à Kanata et du complexe récréatif Minto à Barrhaven;
  • Maintien de l’investissement annuel du Conseil de 14 millions de dollars dans le Plan d’investissement pour le secteur du logement social et l’itinérance;
  • Investissement d’une somme supplémentaire de 1,2 million de dollars pour lutter contre la propagation de l’agrile du frêne et augmenter le couvert forestier dans la ville;
  • Investissement de 3,9 millions de dollars dans le Programme d’énergie intelligente afin de réduire les coûts énergétiques de la Ville;
  • Investissement de 2,5 millions de dollars pour de nouveaux appareils de protection respiratoire autonomes pour les pompiers;
  • Remplacement des défibrillateurs utilisés par les intervenants paramédicaux de première ligne et utilisés dans le cadre du Programme de défibrillateurs accessibles au public, au coût de 2,2 millions de dollars;
  • Investissement de 2 millions de dollars pour améliorer l’accessibilité dans les immeubles et les parcs municipaux actuels;
  • Hausse de 350 000 dollars de l’investissement dans le développement économique afin d’attirer plus d’événements et de visiteurs.

Pour de plus amples renseignements sur le budget de 2014, visitez ottawa.ca.

Le Conseil approuve les plans directeurs pour bâtir la future ville d’Ottawa

Le Conseil a approuvé cinq importants plans directeurs qui vont guider l’aménagement futur des terrains et la croissance du réseau de transport de la Ville.

Le Conseil a approuvé les mises à jour du Plan officiel, du Plan directeur de l’infrastructure, du Plan directeur des transports, du Plan sur la circulation piétonnière et du Plan sur le cyclisme d’Ottawa qui ont été élaborées tout au long de 2013 en consultation avec le public pendant l’initiative Une collectivité viable à Ottawa. Ces plans illustrent la vision pour la croissance future d’Ottawa jusqu’en 2031.

« Ces plans qui ont reçu aujourd’hui un appui solide du Conseil sont ambitieux, pratiques et abordables. Ils vont nous aider à conférer une plus grande certitude à tout ce qui touche les enjeux liés à l’aménagement. Nous devrions faire un pas de géant avec la construction de l’étape 2 du train léger, a déclaré le maire Jim Watson. Tous ces plans seront notre inspiration pour la construction de collectivités dynamiques dotées d’un réseau interrelié d’options pour les cyclistes, les piétons, les usagers du transport en commun et le transport en général. »

Le Plan officiel mis à jour confère une plus grande certitude et clarté quant à l’orientation des aménagements pour les résidents et les constructeurs. Le plan encourage la densification des aménagements, notamment des immeubles de grande hauteur, dans des endroits désignés, par exemple autour des stations de transport en commun, dans le centre-ville, dans les centres d’utilisations polyvalentes ou les centres d’emploi. Dans les zones rurales, l’aménagement est regroupé dans les villages. Tous les plans peuvent être consultés dans ottawa.ca.

« Nous définissons avec une plus grande certitude la hauteur des immeubles. Pour la première fois, des hauteurs d’immeubles sont proposées pour chacune des désignations de bien-fonds dans la Ville, a expliqué le conseiller Peter Hume, président du Comité de l’urbanisme. Nombre de résidents étaient d’avis que le Plan officiel doit mieux reconnaitre la diversité des styles et des caractères des quartiers d’Ottawa. En conséquence, les nouvelles politiques vont exiger que les projets soient adaptés au caractère actuel ou planifié du quartier en matière de hauteur, superficie ou conception. Nous avons maintenant terminé toutes les initiatives que le maire et moi-même avions annoncées au Sommet de l’urbanisme de 2012, et allons maintenant commencer à prendre la mesure de notre succès dans ces initiatives. »

Le Plan directeur de l’infrastructure (PDI) mis à jour trace une voie abordable pour la construction, l’exploitation et le renouvellement efficaces des services d’aqueduc, d’égout et de collecte des eaux pluviales tout en protégeant l’environnement et en soutenant la croissance et le développement. Le PDI comporte des mesures pour protéger et améliorer la santé de la rivière des Outaouais par l’intermédiaire du Plan d’action de la rivière des Outaouais, et de son projet pivot : le tunnel de stockage des égouts unitaires. Ce projet va pratiquement éliminer les surverses dans la rivière et confirmer la place d’Ottawa parmi les grandes municipalités du monde pour ce qui est de la protection de l’environnement.

Le Plan des transports mis à jour porte sur des projets routiers, cyclistes et piétonniers et de transport en commun, qui sont abordables, tirent le meilleur parti possible des investissements antérieurs, permettent de créer de meilleures liaisons et soutiennent la croissance économique. Ces projets visent à établir l’équilibre entre les besoins de tous les utilisateurs, et notamment résoudre les goulots d’étranglement routiers et combler les lacunes dans les réseaux cyclistes et piétonniers.

« Nous construisons un réseau de transport abordable qui va réduire les temps de navettage, accroître la fiabilité et améliorer la connectivité pour les résidents de l’est, de l’ouest, du sud et du centre-ville, a commenté le conseiller Keith Egli, président du Comité des transports. Les seuls commentaires formulés par le public aux plus récentes réunions de la Commission du transport en commun et du Comité des transports nous demandaient tous de réaliser ces projets plus rapidement. C’est un bon signe indiquant que nous sommes sur la bonne voie avec ce plan. »

Dans le cadre de ce Plan directeur des transports, la majorité des investissements que fera la Ville au cours des 20 prochaines années sera dans des projets de transport en commun de très haute qualité. L’étape 2 du plan ferroviaire va permettre d’amener le train léger sur rail à quelque cinq kilomètres de distance pour 270 000 résidents de plus et d’assurer que près de 700 000 personnes, soit 67 % de la population, auront facilement accès au transport en commun rapide dans notre ville en croissance.

« Le service élargi sera confortable, commode, sécuritaire et rentable. Il sera plus facile pour les résidents de se rendre au travail, à l’école, aux établissements de loisirs et aux destinations de magasinage en empruntant le transport en commun, a déclaré la conseillère Diane Deans, présidente de la Commission des transports en commun. Ce plan provisoire propose un engagement sans précédent envers le transport en commun qui prolonge le transport en commun rapide par autobus et par train au-delà de la Ceinture de verdure. »

Dans le cadre du projet d’examen des plans Une collectivité viable à Ottawa, la Ville a fait beaucoup d’efforts pour écouter les citoyens et partager avec eux l’information disponible. Les résidents ont répondu à des sondages en ligne, assisté à des séances d’information publiques, envoyé leurs commentaires par courriel et participé à des groupes de débat. De plus, la Ville a travaillé en étroite collaboration avec les leaders communautaires et le secteur de la construction pour réaliser la mise à jour des plans directeurs. Au total, pour l’examen des cinq plans directeurs de cette année, plus de 10 000 contacts avec les résidents ont été recensés : visites sur ottawa.ca, présences aux séances d’information et présentations verbales et réponses aux sondages en ligne.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s