Rideau-Rockcliffe Newsletter

Western Light Rail corridor selected by Council

City Council approved the Richmond Underground (R12) as the preferred corridor for Western Light Rail extension from Bayview Station to Baseline Station.

“Clean, green, quiet light rail is one of the keys to our future as a beautiful, liveable capital city,” said Mayor Jim Watson. “I want to thank staff for their hard work, and residents for their feedback, in helping us determine the best solution for Ottawa.”

“Our project team undertook an exhaustive study of many corridors to extend the Confederation Line to the west,” said Councillor Keith Egli, Chair of the Transportation Committee. “The project work has been peer reviewed and refined, in response to comment from the public and the National Capital Commission. We will continue to gather public feedback and work with the NCC as the project goes into detailed design and approvals stages ─ as we did for the Confederation Line project that is under construction now.”

The project team initially evaluated 15 routes between Bayview Station and Baseline Station, including the possibility of using Carling Avenue. After a report on the study in June of 2012, Council directed further planning and evaluation that take into account feedback from the public and the National Capital Commission.

Further work was carried out, including a peer review of the research, and development of three additional possible corridors. The project team in April recommended Richmond Underground as the best solution. Richmond Underground saves the Byron linear park, removes over 440,000 bus trips from the parkway annually, creates two new transit stations, uses portions of the existing Transitway, has limited impact on the NCC’s Sir John A. Macdonald Parkway, creates new pedestrian/cycling links to NCC greenspace along the Ottawa River, and is affordable.

After Richmond Underground was identified as the top-scoring corridors, the project team worked on design changes and mitigation measures that would respond to concerns raised by residents and the NCC about preserving greenspace and views. Solutions include placing sections of the rail line below grade, building open-air stations and using natural ventilation to preserve scenic greenspace.

By building this second major piece of the LRT, the City will have a 22-kilometre electrified rail system that reduces traffic congestion, gives residents the best public transit available today and allows the City to keep growing as it passes the one million population mark. Light rail will roughly double the capacity of the transit system to move people through central Ottawa.

The Western Light Rail Corridor Environmental Assessment Study will become a part of the Transportation Master Plan, which is being updated this year. The western section of the LRT system would be constructed sometime after 2018, when the Confederation Line is constructed and operating.

Council approves first annual City Balanced Scorecard Report
and updates to 2011-2014 Strategic Plan

The Annual City Balanced Scorecard Report for 2012 has been approved by Council. The report demonstrates the significant progress that has been made towards achieving the Term of Council Priorities set out in the 2011–2014 City Strategic Plan.

The 2012 City Balanced Scorecard Report and 2011-2014 Strategic Plan are online on ottawa.ca.

Council approves permanent Laurier Avenue bike lanes

The Laurier Avenue segregated bike lanes, Ontario’s first in a downtown location, will become a permanent feature of the city’s cycling network, Council decided today.

Over the course of the pilot project, which began in July 2012, the number of cyclists who travel along Laurier Avenue West tripled. Since opening, there have been more than 740,000 trips made along the lanes, with daily cycling volumes during peak season surpassing 2,500 cyclists on some days.

The pilot project saw City staff work with stakeholders, residents and businesses along Laurier and many adjustments were made to the street, including additional parking, improved access arrangements and accessibility features.

The pilot project saw road safety improved, with fewer reported collisions and fewer near-collisions along Laurier Avenue. There was no impact on emergency-response times.

The final design of the permanent lanes ─ which will be built when Laurier Avenue is reconstructed in a few years ─ will include a raised cycling track in the western section, which will allow additional on-street parking for residents and their visitors.

The Laurier Avenue bicycle lanes are a key piece of the east-west bikeway being built to eventually connect Vanier to Westboro. The City of Ottawa is investing a record amount into cycling initiatives ─ $26 million during this Term of Council.

Regalia on display at City Hall

chains_2_17July13

 

There’s a little more lustre at City Hall with the addition of the mayoral Chains of Office exhibit across from Andrew Haydon Hall.

Dating back to a tradition of British municipalities in the 1500s, the Chains are a ceremonial symbol of the service of the Mayor to the municipality.

Prepared by the City Archives, the Chains currently in the display are historical artifacts from former municipalities that make up the current City of Ottawa, including Goulbourn, Nepean, Osgoode, Rideau and Vanier.

Not all former municipalities had Chains of Office and the Chain from the former City of Gloucester is not part of the display because it is currently on loan to the Gloucester Historical Society.

Ottawa’s Chain of Office was first worn in 1872 by Mayor Eugène Martineau. It was remodeled into accommodate a new Coat of Arms in 1956. Still used today, the Ottawa Chain of Office is managed by the City’s Office of Protocol.

Originally featured in the Mayor’s Office during Doors Open Ottawa earlier this year, the Chains of Office exhibit is now a permanent display.

Le couloir ouest du train léger retenu par le Conseil

Le Conseil municipal a approuvé aujourd’hui le souterrain du chemin Richmond (R-12) comme tracé privilégié pour le prolongement ouest du train léger, de la station Bayview à la station Baseline.

«L’instauration d’un train léger écologique et silencieux est un élément clé pour faire de notre capitale une ville superbe où il fait bon vivre », a affirmé le maire Jim Watson. «Je tiens à remercier le personnel pour ses efforts, et les résidents pour leurs commentaires, qui nous ont aidés à trouver la meilleure solution pour Ottawa.»

«Notre équipe de projet a réalisé une étude en profondeur de nombreux couloirs par lesquels la ligne de la Confédération pourrait se prolonger à l’ouest », a précisé le conseiller Keith Egli, président du Comité des transports. «Le projet a été évalué et peaufiné par des pairs, et ce, en fonction des commentaires du public et de la Commission de la capitale nationale. Nous continuerons de recueillir l’avis de la population et de collaborer avec la CCN lors des étapes de la conception détaillée et de l’approbation du projet, comme nous l’avons fait pour la ligne de la Confédération, maintenant en construction.»

L’équipe de projet a d’abord évalué 15tracés entre la station Bayview et la station Baseline; elle a même étudié la possibilité d’utiliser l’avenue Carling. Après réception d’un rapport en juin2012, le Conseil a mené d’autres activités de planification et d’évaluation en tenant compte de l’opinion du public et de la Commission de la capitale nationale.

Une évaluation par les pairs et l’élaboration de trois couloirs supplémentaires ont entre autres été effectuées par la suite. En avril, l’équipe de projet a recommandé le souterrain du chemin Richmond comme solution à privilégier. Ce couloir permet de conserver le parc linéaire Byron, de retirer chaque année plus de 440 000 trajets d’autobus de la promenade, de créer deux nouvelles stations de transport en commun ainsi que de nouvelles liaisons piétonnières et cyclables vers l’espace vert de la CCN longeant la rivière des Outaouais, d’utiliser des segments du Transitway en place et de limiter l’incidence sur la promenade Sir John A. Macdonald de la CCN, et ce, à prix abordable.

Après avoir désigné le souterrain du chemin Richmond comme le couloir le plus avantageux, l’équipe de projet s’est penchée sur les modifications et les mesures d’atténuation pouvant répondre aux inquiétudes des résidents et de la CCN à l’égard de la préservation des espaces verts et du panorama. Notons parmi les solutions trouvées l’installation de parties de la voie ferroviaire sous le niveau du sol, la construction de stations en plein air et l’utilisation de ventilation naturelle permettant de conserver les paysages verts.

À la suite de la construction de cette deuxième grande partie du train léger, la Ville offrira à ses résidents le meilleur réseau de transport en commun existant actuellement, soit un réseau de transport par train électrique de 22km, qui permettra entre autres à la Ville de réduire la congestion routière et de continuer sa croissance par-delà le cap du million d’habitants. Grâce au train léger, le réseau de transport en commun d’Ottawa doublera grosso modo sa capacité à transporter les résidents dans le centre de la ville.

L’évaluation environnementale du couloir ouest du train léger sera intégrée au Plan directeur des transports, qui sera mis à jour cette année. La construction de la section ouest du train léger est prévue après 2018, soit une fois que la ligne de la Confédération sera opérationnelle.

Le Conseil approuve le premier Rapport annuel sur le Bulletin de rendement équilibré de la Ville et les mises à jour du Plan stratégique 2011-2014

Le Rapport annuel sur le Bulletin de rendement équilibré de 2012 a été approuvé par le Conseil. Le rapport montre les progrès importants réalisés afin de réaliser les priorités du mandat du Conseil établies dans le Plan stratégique de la Ville 2011-2014.

On peut trouver le Rapport sur le Bulletin de rendement équilibré de la Ville de 2012 et le Plan stratégique 2011-2014 en ligne à ottawa.ca.

Le Conseil approuve l’aménagement de pistes cyclables permanentes sur l’avenue Laurier

Les pistes cyclables séparées de l’avenue Laurier, une première dans un centre-ville de l’Ontario, deviendront un élément permanent du réseau de pistes cyclables de la ville, a décidé aujourd’hui le Conseil.

Durant le projet pilote, qui a commencé en juillet 2012, le nombre de cyclistes qui empruntent l’avenue Laurier Ouest a triplé. Depuis l’ouverture des pistes, les cyclistes y ont circulé au-delà de 740000 fois, le débit y étant parfois de plus de 2500 cyclistes par jour en haute saison.

Dans le cadre du projet pilote, le personnel de la Ville a travaillé avec les intervenants, les résidents et les entreprises de l’avenue Laurier, et de nombreux ajustements ont été apportés à la rue, notamment l’ajout de places de stationnement, la prise de dispositions pour améliorer l’accès ainsi que l’aménagement d’éléments favorisant l’accessibilité.

Des améliorations ont été apportées à la sécurité routière sur l’avenue Laurier durant le projet pilote, tant et si bien qu’un moins grand nombre de collisions et de quasi-collisions y ont été signalées. Cela n’a eu aucun impact sur les délais d’intervention en cas d’urgence.

Le plan définitif des pistes permanentes – qui seront aménagées au moment de la reconstruction de l’avenue Laurier dans quelques années – comprendra une piste cyclable surélevée dans la section ouest, ce qui permettra d’offrir davantage de stationnement sur rue aux résidents et à leurs visiteurs.

Les pistes cyclables de l’avenue Laurier sont une pièce maîtresse de la voie cyclable que l’on est à construire en vue de relier Vanier à Wesboro. La Ville d’Ottawa investit un montant record dans les initiatives en matière de cyclisme – 26 M$ durant le mandat du présent Conseil.

Exposition d’insignes à l’hôtel de ville

L’exposition des chaînes de fonction des maires, qui s’est ouverte devant la salle Andrew-S.-Haydon, a ajouté une touche d’éclat à l’hôtel de ville.

La chaîne de fonction, symbole cérémonial de la fonction de maire dans une municipalité, est une tradition née en Angleterre dans les années 1500.

Préparée par les Archives de la Ville, cette exposition présente des chaînes qui constituent des objets historiques en provenance des anciennes municipalités formant la Ville d’Ottawa actuelle, notamment : Goulbourn, Nepean, Osgoode, Rideau et Vanier.

Ce ne sont pas toutes les municipalités qui disposaient d’une chaîne de fonction et celle de l’ancienne Ville de Gloucester ne fait pas partie de l’exposition parce qu’elle a été prêtée temporairement à la Société historique de Gloucester.

La chaîne de fonction d’Ottawa a été portée pour la toute première fois en 1872 par le maire Eugène Martineau. En 1956, on l’a remodelée afin d’y ajouter les nouvelles armoiries officielles. Toujours en usage aujourd’hui, la chaîne de fonction d’Ottawa est sous la responsabilité du personnel du Bureau du protocole de la Ville.

Mise en vedette dans le bureau du maire pendant la fin de semaine Portes ouvertes Ottawa plus tôt cette année, l’exposition des chaînes de fonction est désormais une exposition permanente.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s